Opter pour le camping sauvage ou aménagé?
Opter pour le camping sauvage ou aménagé?

Vous êtes du genre à camper sur un terrain loué, parmi d’autres tentes, VR et roulottes, et vous vous demandez ce que vous gagneriez à prendre le chemin le moins fréquenté?

Ou alors vous êtes adepte du bivouac au fond des bois et vous aimeriez savoir ce qui vous attend sur un terrain de camping traditionnel?

Un parallèle entre les points les plus importants de ces deux types de camping devrait vous permettre de déterminer celui qui vous convient le mieux.

 

ENVIRONNEMENT

Camping sauvage :

  • Dépaysement garanti, rien qui ressemble à la maison, contact privilégié avec la nature
  • Terrain pratiquement sans limites
  • Libre choix de l’emplacement
  • Rond de feu à aménager
  • Bois pour le feu à trouver et préparer
  • Zone de repas et de couchage relativement éloignées l’une de l’autre
  • Aucune installation permanente
  • Présence d’animaux sauvages, incluant bien sûr des tonnes d’insectes
  • Sentiment de liberté, et possiblement sentiment d’insécurité, voire de peur quand vient la nuit
  • Carte et capacité d’orientation indispensables

Camping aménagé :

  • Terrain délimité, habituellement une seule tente par site
  • Choix de l’emplacement lors de la réservation, donc sur plan et/ou en ligne
  • Table à pique-nique et rond de feu
  • Un certain confort qui rappelle la maison,
  • Contact limité avec la nature
  • Souvent en zone traitée contre les insectes piqueurs
  • Informations et suggestions touristiques et autres disponibles à l’accueil

ÉQUIPEMENT

Camping sauvage :

Limité par le volume du sac à dos et les capacités physiques de la personne qui le porte

Camping aménagé :

Limité par le volume de chargement du véhicule

SOCIÉTÉ

Camping sauvage :

  • Les seules personnes que vous verrez sont celles qui vous accompagnent
  • Intimité assurée

Camping aménagé :

Présence de nombreuses personnes, avec toutes les possibilités de rencontre mais aussi de proximité pas toujours souhaitée

LOISIR ET ANIMATION

Camping sauvage :

  • Utilisation des ressources naturelles : observation de la faune, flore, étoiles, sculpture et activités de bushcraft
  • Petits instruments de musique (flute, harmonica, ukulele) chants, musique pré-téléchargée
  • Baignade en milieu naturel, le plus souvent sans plage

Camping aménagé :

  • Installations sportives et récréatives, activités organisées, salle communautaire, animation, journées thématiques, etc.
  • Plage surveillée et/ou piscine

ALIMENTATION

Camping sauvage :

  • Cuisine simple, sur feu de bois ou réchaud
  • Eau à puiser, filtrer et purifier pour l’alimentation
  • Possibilité de compléter le menu avec des plantes, champignons, baies, le tout avec prudence et modération, une bonne connaissance étant requise pour l’identification et la préparation
  • Conservation limitée, choix des aliments en conséquence
  • Connaissances et actions requises pour éviter que la nourriture attire les animaux sauvages

Camping aménagé :

  • Cuisine élaborée possible, barbecue ou réchaud, appareils électriques possibles
  • Dépanneur et/ou casse-croûte et/ou machines distributrices souvent sur le site
  • Eau potable sur le site
  • Conservation et entreposage faciles de la nourriture (glace, glacière)

HYGIÈNE

Camping sauvage :

  • Cours d’eau pour la toilette, en prévoyant des produits d’hygiène qui respectent l’environnement
  • Feuillée ou latrine à aménager
  • Peu de vêtements de rechange

Camping aménagé :

  • Toilettes, bloc sanitaire, eau courante potable, douche, eau chaude
  • Même parfois, buanderie sur le site

SÉCURITÉ

Camping sauvage :

  • Souvent hors réseau
  • Les seules personnes sur qui vous pouvez compter sont celles qui vous accompagnent
  • Bonne préparation et expérience requises pour faire face à toutes les situations
  • Véhicule loin du site, évacuation peu rapide

Camping aménagé :

  • Surveillance générale en tout temps
  • Aide primaire disponible sur place
  • Appel d’urgence et intervention spécialisée possibles rapidement

COÛT

Camping sauvage :

Il peut y avoir des frais pour circuler sur le territoire, par exemple dans un parc régional, provincial ou fédéral, mais le bivouac peut aussi être totalement gratuit en milieu sauvage

Camping aménagé :

Des frais sont exigés par nuit, habituellement calculés pour deux adultes et deux enfants.

CONTRAINTES ET RÈGLEMENTS

Camping sauvage :

 

Camping aménagé :

  • Saison limitée, rarement avant mai et après septembre
  • Camping de type sédentaire, on peut s’installer pour plus ou moins longtemps
  • Il vaut toujours mieux réserver, parfois longtemps à l’avance en période de pointe
  • Choix de l’emplacement en ligne, sur plan, parfois possible sur place
  • Habituellement une seule tente par site, un abri-dînette est permis
  • Heures d’arrivée et de départ à respecter
  • Couvre-feu, limiter le bruit en tout temps
  • Le bois de feu de camp est vendu sur place, habituellement interdit de l’apporter de chez soi
  • Les animaux domestiques sont habituellement acceptés et doivent être tenus en laisse en tout temps
teacher sbd

teacher sbd

Enfant, c’est en famille qu‘elle a connu le camping rustique et les promenades en forêt. Adolescente, elle emmenait son équipe de guides dans les bois au moindre congé. Adulte, c’était les camps, les excursions, les couchers à la belle étoile avec ses guides et avec ses amies. Puis son mari et ses deux enfants sont arrivés, elle les a initié aux plaisirs de la vie dans la nature, tout en poursuivant une carrière de prof d’anglais au primaire (Teacher!). Membre du forum Instinct-de-survie.ovh depuis 2013elle fait partie de son équipe elle collabore également au magazine français Survival. La longue randonnée en autonomie, elle en rêvait depuis le premier lean-to du SIA aperçu quand elle avait 9 anset c’est sur l’incomparable Sentier national qu‘elle poursuit ce rêve. Découvrez sa chaîne youtube http://bit.ly/2vLghRC

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*