LA LONGUE RANDONNÉE, QUEL AVENIR AU QUÉBEC?

EN BREF

%

27 % des randonneurs (hors hiver) pratiquent la longue randonnée.

La plus grande part en fait en couple.
  • En couple
  • Seul ou autres

Les adeptes prévoient leur sortie au moins deux jours à l’avance et ce sont habituellement des randonnées d’une durée de deux jours.

%

Plus de la moitié parcourent 10 km ou moins par jour et choisissent des sentiers de niveau intermédiaire.

Octobre 2015, « Profil de la clientèle québécoise pratiquant la randonnée pédestre, la raquette et la marche hivernale. » la Chaire de tourisme transat

En 2017, la randonnée a la cote auprès des voyageurs et fans de tourisme d’aventure partout à travers le monde.

Depuis 2016, le Canada fait partie du top 5 des destinations des Nord-Américains à la recherche d’aventures de plein air. 

 

Au Québec aussi, l’engouement autour de la randonnée a augmenté. Bien qu’aucune étude n’a révélé de chiffres depuis 2015, il suffit de regarder du côté du Sentier international des Appalaches au Québec (SIA-QC) pour constater la popularité grandissante du sentier de longue randonnée. Avec une équipe réduite, mais beaucoup de détermination, le directeur du SIA-QC Éric Chouinard a finalement obtenu le statut de GR-A1.

Décerné en octobre 2015 par la Fédération française de la randonnée pédestre, la fréquentation des sentiers du SIA n’a cessé d’augmenter. Au bout du fil, la responsable du service à la clientèle Isabelle Paquette parle de trois fois plus de fréquentation. Après une légère hausse en 2016, l’année 2017 connait une véritable « explosion » !

« La publicité du GR a vraiment eu un impact. On a de tout, des courtes et des longues traversées. On est passé de 10 personnes à faire les 650 km à 30 cette année! On a même eu un premier Japonais l’année passée qui a complété la traversée et cette année, on a eu des randonneurs allemands. »

Il s’agit de notre premier GR (grande randonnée) au Canada, sigle hautement connu par la communauté européenne. Le SIA-QC a depuis continué à développer l’offre autour de ses sentiers avec différentes formules pour tous les types de randonneurs. 

Mais qu’est-ce qu’on entend par longue randonnée?

La longue randonnée, c’est tout simplement un parcours en sentier de plus de 2 jours. C’est d’ailleurs la durée moyenne des randonneurs québécois qui partent pour une longue randonnée pédestre. Selon le rapport de la Chaire de tourisme transat (octobre 2015) : « L’attrait de la nature, l’admiration des paysages, l’idée de garder la forme ou de relever un défi physique et le fait que ce soit sans frais et facilement accessible sont les principales motivations à pratiquer la longue randonnée. » Surpris(e )s ? Pas tant que ça, n’est-ce pas?
La longue randonnée au Québec est tout sauf impossible. Sans avoir la prétention de dire qu’il ne reste pas du pain sur la planche à la promotion de tous nos sentiers, il existe déjà plusieurs organismes qui veillent au développement de l’accessibilité de leurs sentiers telle que La Traversée de Charlevoix et Les Sentiers de l’Estrie Lorsque nous les avons contacté pour parler de la longue randonnée au Québec, les deux organismes à but non lucratif ont été unanime : leur fréquentation sont en hausse. Suprenant quand on sait que l’été 2017 au Québec n’a pas été particulièrement favorable.
À la Traversée de Charlevoix, la responsable Johanne Leduc est enthousiaste : « Ça fait 20 ans que je travaille ici et je n’ai jamais vu ça! » Heureusement qu’elle avait un peu d’aide cet été d’un étudiant car c’est une des plus grosse saison qu’elle a vu en terme de fréquentation. « Il y a beaucoup de demi-traversée et des petites familles » explique-t-elle concernant le profil des randonneurs. En visitant la Traversée de Charlevoix,  le randonneur peut faire une seule journée de randonnée ou encore s’aventurer sur la traversée complète de 105 km en 6 ou 7 jours. Les nuitées sont en refuge et il est possible de faire déplacer sa voiture à la fin de l’itinéraire.

Du côté des Cantons-de-l’est, la responsable de l’administration aux Sentiers de l’Estrie, Louise Thériault confirme que pour eux aussi une hausse de fréquentation s’est poursuivi cette année. Depuis un an et demi, le nombre de nouveaux membres affiliés à leur organisme augmente. En comparant le mois de juillet 2016 au mois de juillet 2017, on passe de 37 nouveaux membres à 60.

LE SENTIER NATIONAL, UN ITINÉRAIRE DE TAILLE À PÉRENNISER

La Traversée de Charlevoix tout comme le Sentier international des Appalaches font partie du Sentier national au Québec. Le SNQ est le seul itinéraire qui permet de traverser le Québec depuis Gatineau jusqu’à Gaspé entièrement en randonnée pédestre.

Aujourd’hui sous la responsabilité de Rando Québec, un important travail de revitalisation de nos sentiers s’imposent. Première étape : les faire connaitre aux randonneurs.

En suivant l’itinéraire du SNQ, le randonneur traverse 9 régions touristiques : l’Outaouais, les Laurentides, Lanaudière, la Mauricie, Québec, Charlevoix, Manicouagan, le Bas-Saint-Laurent et la Gaspésie.

PETIT HISTORIQUE DU SENTIER NATIONAL

C’est dans les années 70 que les premiers mordus de plein air du pays ont exprimé le désir de voir naitre un sentier qui relierait le Pacifique à l’Atlantique. Dès 1971, Douglas Campbell de la Canadian Hiking Association passe à l’action pour éventuellement créer en 1977 l’Association canadienne du sentier national (Hike Canada En Marche) et en 1988, le premier tronçon est inauguré à Ottawa. En 1990, Rando Québec se fait confier les soins du Sentier national au Québec et la même année plusieurs sentiers dans Lanaudière et les Laurentides sont inaugurés.

Dans ce dossier spécial dédié à la longue randonnée, le blogue de Rando Québec veut vous faire découvrir une variété de destinations d’automne (et d’hiver) qui inspireront les curieux et motiveront les plus anxieux. Récits, destinations, trucs, astuces, c’est ici le point de départ de toutes vos (longues ou plus courtes) randonnées.

Saviez-vous?

Contrairement à la croyance populaire, le Sentier national au Québec (SNQ) ne fait pas entièrement partie du Sentier Transcanadien (aussi appelé Grand Sentier) qui, lui, propose un itinéraire multisports qui traverse le Canada. À la différence de ce dernier, le Sentier national n’est emprunté que par les randonneurs pédestres et ne se fait qu’en sentier. Son balisage est aussi distinct.

QUELQUES OUTILS POUR PLANIFIER VOTRE RANDONNÉE

Dominique Caron

Dominique Caron

Après un baccalauréat en communication, Dominique flirte longtemps (et encore aujourd’hui) entre le monde du plein air et de la culture. D’origine abitibienne, c’est à Montréal qu’elle complète son DESS en journalisme et se lance dans la belle aventure de la vie de pigiste. Elle pratique aussi la photographie, d’ailleurs ses amis lui reprochent souvent de prendre un peu trop de photos (et de poser trop de questions) Dominique est responsable du contenu chez Rando Québec.

Share This