Pantalon de pluie, oui ou non? | Blogue de Rando Québec
Pantalon de pluie, oui ou non?

Ça fait plusieurs années que je me dis que ce serait utile d’investir dans un pantalon de pluie. J’avais hérité d’une vieille paire appartenant à ma mère, dont la marque est, à ce jour, non identifiée! Je me suis quand même posé la question, est-ce vraiment pertinent en randonnée?

Les pantalons techniques sont devenus tellement performants de nos jours. J’en ai discuté avec Nicholas Bergeron, coordonnateur des formations chez Rando Québec à qui j’ai simplement demandé : « En portes-tu des pantalons de pluie? Est-ce vraiment un morceau essentiel à son équipement de randonnée? ». Pour lui, tout dépend du contexte de randonnée : « Ça dépend. Si je pars une journée, pas nécessairement. Lorsque je guide par exemple, dès que je pars plus d’une journée, j’ai toujours une paire de pantalon de pluie dans mon sac à dos. Je ne pars jamais sans! »

C’est donc sans surprise que, pour les amateurs de longue randonnée, c’est un investissement qui vaut la peine. Personnellement, je suis également cycliste et canoteuse, alors je ne doute pas de l’utilité… Tout de même, il existe une variété incroyable de pantalon de pluie sur le marché : de toutes les qualités et de tous les prix.

Pour ma part, j’ai pu tester le modèle Columbia evolution valley (99,99$) pour femme. Il s’agit d’un modèle de pantalon imper-respirant dont les caractéristiques seront appréciées chez n’importe quel autre modèle de pantalon de pluie. Même si vous n’optez pas pour ce pantalon, il est fortement recommandé de prendre en considération ces aspects. Ceci, et votre budget, bien sûr.

Compact

On porte rarement un pantalon de pluie à tous les jours, même en longue randonnée (quoique…) Il faut donc prendre en considération que c’est un pantalon qu’on risque de passer plus de temps à traîner qu’à porter! Le modèle de Columbia cité plus haut est fait de polyester high-tech, un tissu très fin et souple qui permet de compresser le pantalon dans un petit espace.

Imperméable

Imper-respirant est le mot plus juste que les fabricants utilisent. Cette technologie que l’on retrouve dans différent tissu technique (Goretex, Omni-Tech) résiste à la pluie en plus d’évacuer l’humidité générer par le corps en mouvement. Assurez-vous que les coutures soient étanches, comme le garantissent plusieurs modèles.

Fermeture éclair
Dernier critère de sélection, et non le moindre, la présence de fermeture éclair au niveau des jambes est très pratique. Que ce soit jusqu’à la cheville ou au ¾ du pantalon, c’est un détail qui optimise vraiment le vêtement, surtout prenant en considération qu’on veut pouvoir le revêtir rapidement en temps de pluie!

Nicholas me disait lui-même : « C’est très important d’avoir l’espace suffisant pour ses bottes. Je veux pouvoir enlever et porter rapidement mon pantalon de pluie. Sur mes pantalons à moi, la fermeture éclair fait toute la longueur et on peut zipper ou dézipper dans les deux sens. »

Mais bien sûr, à quoi sert un bon pantalon de pluie si on finit les pieds complètement trempés? Soyez bien chaussés.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le modèle de Columbia dont je vous parlais, c’est par ici!

 

Dominique Caron

Dominique Caron

Après un baccalauréat en communication, Dominique flirte longtemps (et encore aujourd’hui) entre le monde du plein air et de la culture. D’origine abitibienne, c’est à Montréal qu’elle complète son DESS en journalisme et se lance dans la belle aventure de la vie de pigiste. Elle pratique aussi la photographie, d’ailleurs ses amis lui reprochent souvent de prendre un peu trop de photos (et de poser trop de questions) Dominique est responsable du contenu chez Rando Québec.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*