Une collection de vêtements chasse-moustique | Blogue de Rando Québec
Une collection de vêtements chasse-moustique

Les fabricants de Windriver, la marque maison de L’Équipeur, ont lancé récemment la collection « No Fly Zone », des vêtements anti-moustiques, et j’ai eu l’occasion de tester pour vous le chapeau à large bord.

J’étais sceptique en recevant l’article, même si la notice disait que le traitement à la perméthrine, inodore et invisible, restait efficace pendant 70 lavages. (Tous les détails du fonctionnement de leur technologie anti-moustique.) 

Je l’ai porté plusieurs jours, dans des environnements différents, et son effet anti-moustiques est bien réel. Au jardin, en marchant dans la rosée du matin, en allant vider le petit bac dans le composteur à la pénombre, lors d’une marche en forêt dense de conifères et de feuillus, à la plage au grand soleil, et même, test ultime, en passant plus d’une heure sous mon abri, véritable repaire d’insectes piqueurs en tous genres, j’ai pu mesurer l’effet dissuasif du chapeau sur les hordes de moustiques.

Dans une zone très infestée, le vêtement protège adéquatement le visage, les oreilles et le cou contre toute attaque. Dans une zone un peu moins peuplée, j’ai pu constater que l’effet de la perméthrine s’étend aux épaules et aux bras, et même aux jambes nues lors d’une séance de bronzage. Je me suis même prise à rêver qu’en plus des chapeaux, casquettes, chemises, pantalons et vestes, le fabricant ajouterait une mince couverture sur laquelle on pourrait s’étendre, à la plage ou en pique-nique.

Le chapeau que j’ai testé, comme presque tous les autres de la collection, est unisexe. Une taille unique, ajustable par un cordon à barillet, un bandeau élastique pour le maintenir en place sans serrer, une mentonnière bien utile pour une sortie nautique, ou même pour porter le chapeau dans le dos. Fait de nylon et spandex, léger et compressible au fond de la poche, le chapeau ne se déforme pas et ne tient pas la tête au chaud comme je l’ai d’abord craint. Les chemises, entièrement doublées, m’ont paru moins  respirantes, mais ce n’est peut-être qu’une impression.

La saison avancée ne m’a pas permis de le tester contre les mouches noires et brûlots, mais je peux vous assurer que les moustiques, guêpes, mouches à chevreuil et autres insectes piqueurs ne s’approchent plus.

Malheureusement, les modèles s’envolent rapidement dans les succursales de l’Équipeur, et même si on peut les commander en ligne, hâtez-vous ou peut-être vous faudra-t-il patienter jusqu’au printemps prochain pour repousser en douceur ces petites bêtes indésirables.

teacher sbd

teacher sbd

Enfant, c’est en famille qu‘elle a connu le camping rustique et les promenades en forêt. Adolescente, elle emmenait son équipe de guides dans les bois au moindre congé. Adulte, c’était les camps, les excursions, les couchers à la belle étoile avec ses guides et avec ses amies. Puis son mari et ses deux enfants sont arrivés, elle les a initié aux plaisirs de la vie dans la nature, tout en poursuivant une carrière de prof d’anglais au primaire. Aujourd’hui, elle parcourt les sentiers, dormant sous son abri de toile en toutes saisons. Membre du forum Instinct-de-survie.ovh  depuis 2013elle fait maintenant partie de son équipeelle collabore également au magazine français Survival. La longue randonnée en autonomie, elle en rêvait depuis le premier lean-to du SIA aperçu quand elle avait 9 anset c’est sur l’incomparable Sentier national qu‘elle poursuit ce rêve. 

Découvrez sa chaîne youtube http://bit.ly/2vLghRC

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*