Pisgah, un mont à découvrir en famille
Le mont Pisgah en famille | État du Vermont, États-Unis

J’avais le mont Pisgah dans ma mire depuis déjà un petit bout. Au cours de l’été, il est aussi devenu très populaire sur les réseaux sociaux à la suite d’une publication de 4000 Hikes. Leurs superbes photos du lac Willoughby, qui se situe au pied de la montagne, m’ont donné encore plus le goût de découvrir ce sentier. En plus, étant près de la frontière nord du Vermont, le mont Pisgah ne se situe qu’à 1 h 15 de Sherbrooke et 45 minutes de Magog, ce qui devient très intéressant pour un aller-retour d’une journée! C’est donc par une belle journée de début septembre que nous avons entamé cette montée en famille.

 

Se rendre

 

Il faut d’abord transiter vers Magog par l’autoroute 10, puis prendre la route 55 sud vers Stanstead. De là, on traverse la frontière états-unienne (n’oubliez pas vos passeports!) et on continue sur ce qui devient la route 91. De notre côté, on a pris la sortie 28 pour tourner sur la route 5, puis sur Main Street/route 105, qui devient plus loin la route 5A. Après avoir longé le lac Willoughby sur son côté est, nous avons trouvé le stationnement peu après le White Cap Campgroung. Le départ de la randonnée se situe à gauche de la route et une pancarte avec la carte du sentier nous y accueille. Attention, il n’y pas de toilette à l’entrée du sentier ni sur son parcours; prévoyez donc un petit arrêt pipi avant d’arriver ou profitez-en pour enseigner à vos enfants les rudiments du petit coin version plein air (ça a été l’apprentissage de la journée ici!)

Grimper

 

C’est donc par la South Trail que nous avons grimpé cette belle montagne. De type aller-retour, cette randonnée fait environ 6,5 km pour plus ou moins 450 m de dénivelé. De beaux escaliers de pierres agrémentent la montée et le sentier est très bien entretenu. À mi-parcours, on trouve un joli point de vue nommé Pulpit Rock. Le paysage y est superbe et, si vous souhaitez quelque chose de plus court que 6,5 km pour de petites jambes, ça peut être un bon endroit pour rebrousser chemin. Attention, les points de vue de ce mont ne consistent souvent qu’en une roche plutôt étroite avec aucun garde-fou et une très haute falaise juste en dessous; surveillance étroite nécessaire pour les petits. Plus loin au sommet, une grande pierre orientée vers le soleil vous attend pour un arrêt lunch ou collation. Ne manquez pas ensuite de continuer une dizaine de minutes vers le nord pour admirer deux magnifiques points de vue avant de revenir sur vos pas pour le retour.

Relaxer

 

Si vous voulez combiner cette randonnée aux plaisirs de l’eau turquoise du lac Willoughby, je vous suggère la plage au sud du lac. Attention, la partie ouest de la plage serait nudiste alors que la partie est, plus près du camping, convient mieux aux chastes yeux. Vous trouverez cette plage juste en face du White Cap Campground et pourrez stationner dans la rue pour y accéder. L’eau y est un peu froide, mais la pente est douce et la couleur, sublime! Le camping aurait des kayaks et canots en location, ce que je n’ai malheureusement pas eu l’occasion de vérifier ni d’expérimenter!

On y retourne!

 

Ça, c’est sûr! Nous n’avons pas été déçus de notre journée! Nous en avons eu plein les yeux et, en plus, tout était gratuit, autant la plage que la montagne. Notre belle journée ne nous a donné que le goût d’y retourner. Dans notre mire pour l’an prochain : le mont Hor, juste en face de Pisgah, de l’autre côté du lac. Un peu plus petit avec ses 5 km et son dénivelé de moins de 350 m, il sera parfait pour les jambes encore petites de nos randonneurs débutants. Il nous permettra de profiter encore de la plage après la rando et, pourquoi pas, de nous y faire cuire un petit souper avant le retour pour le dodo à la maison.

 

Vous prévoyez y faire un tour?

 

Pour plus de renseignements sur les sentiers autour du lac Willoughby

Marie-ève Lehouillier

Marie-ève Lehouillier

Marie-Ève Lehouillier est une passionnée de randonnée pédestre mais aussi la maman de 2 beaux enfants – Jacob, 3 ans, et Mégane, 6 ans – en plus d’être l’amoureuse de leur papa randonneur.  Cette famille estrienne adore parcourir les sentiers de leur région mais aussi d’ailleurs sur le globe.  Cette blogueuse à temps partiel, aussi physiothérapeute à temps presque plein, nous livrera ses secrets pour conjuguer rando et plaisir avec famille et nous fera découvrir ses sentiers coup de cœur.  Vous voulez en savoir davantage sur elle et sa famille?

Découvrez son blogue personnel famillealaventure.com

Total
34
Partages