En route vers la Gaspésie | 5 randonnées familiales - Blogue de Rando Québec
En route vers la Gaspésie | 5 randonnées familiales

Texte et photos par Marie-Ève Lehouillier

18 août 2017, nous sommes sur la fin de notre voyage en Gaspésie.  Dix jours de camping avec nos 2 enfants de 3 et 6 ans.  Du bonheur, de l’air pur, de la nature à profusion.  J’ai vraiment décroché de la routine boulot, marmots, dodo.  Un mot m’habite : Liberté!  Je vois défiler les affiches pour les traversiers vers la Côte Nord et je n’aurais qu’une envie : prendre la sortie pour poursuivre l’aventure!  Mais le boulot nous attend et ce n’est que partie remise pour d’autres aventures.  Qu’avons-nous fait lors de ces 10 jours en terre gaspésienne?  De la randonnée bien sûr!  Je vous livre aujourd’hui les secrets de ces sentiers qui ont su faire le bonheur des petits comme des grands.

Photos dans l’ordre :  île Bonaventure, Lac aux Américains (parc de la Gaspésie) et Parc du Bic

Le chemin du Nord | Parc du Bic

Oui, je sais, je triche. Le parc du Bic n’est pas en Gaspésie mais bien dans le Bas St-Laurent. Toutefois, comme c’est sur la (longue) route de pratiquement toute personne qui se rend en Gaspésie, ce parc est un bel arrêt pour commencer à s’imprégner de montagnes et de paysages marins.  Le chemin du Nord, qui part de la ferme Rioux pour se rendre jusqu’à la Rose des thés, est parfait pour les enfants.  Un aller-retour qui vous fera faire 4 km en tout avec un dénivelé à peu près nul.  La beauté de ce sentier est qu’on marche souvent directement sur la plage à la recherche de coquillages, de bois flotté ou simplement de roches à lancer à l’eau.  Ma grande a adoré faire du « land art » avec les coquillages de moules alors que mon garçon s’est bien amusé à regarder dériver les morceaux de bois flottants qu’il avait lancés.  Une randonnée tranquille avec une superbe vue pour accompagner notre pique-nique.  Et hop, on continue la route vers la Gaspésie!

Le mont Ernest Laforce | Parc de la Gaspésie

Voilà une montagne que je rêvais depuis longtemps d’arpenter avec mes cocos.  Une courte distance (4,5 km), un faible dénivelé (155 m) et la promesse d’admirer plusieurs sommets d’un des plus beaux parcs du Québec.  Nous n’avons pas réussi à y observer d’orignal (paraît-il qu’il faut y aller tôt le matin ou en soirée pour avoir une chance de les croiser) mais nous avons pu profiter de la vue sur les sommets mythiques des Chics Chocs.  Sommets que je me suis promis d’arpenter avec eux lorsqu’ils seront un peu plus grands!

Lac aux américains | Parc de la Gaspésie

Après avoir passé l’avant-midi sur le mont précédent, nous avons décidé d’aller profiter de la vue sur le lac aux américains pour déguster notre lunch.  Le combo limite les déplacements en auto puisque les 2 sentiers sont situés l’un près de l’autre dans le parc.  Une randonnée facile (2,6 km en tout, 80 m de dénivelé) qui nous aura permis de se tremper les pieds assis sur le quai et d’observer de jolis poissons s’aventurant à proximité de nos orteils.

Le sentier des Colonies et chemin du Roy | Île Bonaventure

Cette île, que j’avais déjà visitée auparavant, a été un de mes coups de coeur du voyage. Tout d’abord, la traversée pour s’y rendre est une expérience en soi.  Le tour de bateau (30$ par adulte, 15$ par enfant de 6 ans et plus en date de l’été 2017) permet de s’approcher du majestueux rocher Percé puis de faire le tour de l’île pour avoir un premier coup d’oeil sur la colonie de fous de Bassan et les phoques qui y vivent. Arrivés sur l’île, le sentier le plus direct et le plus approprié pour les enfants pour se rendre à proximité des 116 000 oiseaux qui nichent est celui des Colonies (2,8 km). Il est d’ailleurs agrémenté de panneaux qui nous permettent de participer au rallye du corsaire Duval.  Celui-ci, qui offre des pauses éducatives, a beaucoup motivé ma fille.  D’ailleurs, en complétant les réponses aux questions, les enfants reçoivent à leur retour à la boutique nature une partie du trésor du corsaire, une surprise que mes enfants ont beaucoup appréciée. Vous pouvez choisir de revenir par le même sentier pour une randonnée plus courte mais je vous conseille fortement de revenir par le chemin du Roy (4,7 km). Vous pouvez d’ailleurs y poursuivre le rallye si vos jeunes ont accroché sur l’activité. De plus, ce sentier offre d’autres points de vue inédits sur les fous de Bassan, une tour d’observation, des points de vue sur de petites anses où se prélassent les phoques et la plus belle vue de toutes sur le rocher Percé au retour avec en avant-plan les jolies épilobes mauves.  Enfin, c’est là que ma grande aura parcouru avec fierté sa plus grande distance à vie, un beau 8 kilomètres!

Le sentier des Graves | Parc Forillon

Quoi de mieux que de terminer notre tournée de la Gaspésie par une randonnée jusqu’au bout du monde?  De notre camping au parc Forillon, nous nous sommes rendus en voiture à l’anse aux amérindiens, le stationnement le plus près de Cap Gaspé.  Nous attendait alors une randonnée de 8 kilomètres aller-retour.  Cette fois-ci, pour encourager notre plus petit à marcher, nous étions prêts (lire : j’avais apporté une tonne de bonbons).  Un kilomètre parcouru sur ses propres pieds = un bonbon à déguster.  Ce qui est bien aussi, c’est qu’on peut souvent choisir entre un petit sentier étroit en bord de mer ou en pleine forêt et un sentier multifonctionnel plus large, selon les besoins de la troupe.  Attention au sentier en forêt, des ours peuvent y être aperçus (parole de papa randonneur qui traîne maintenant son poivre de cayenne).  Tranquillement, en alternant marche et portage pour notre garçon de 3 ans et en encourageant notre grande autonome de 6 ans, nous avons atteint le phare du bout du monde.  Une toilette sèche s’y trouve et elle a été bien utile pour les petits.  On a ensuite repris le chemin du retour en faisant quelques courses de ptérodactyles (ça avance vite ces dinosaures, vous saviez?) et quelques parties de cachette (une chance que j’ai trouvé papa sinon il serait encore dans les bois!)

MArie-ève Lehouillier

MArie-ève Lehouillier

Marie-Ève Lehouillier est une passionnée de randonnée pédestre mais aussi la maman de 2 beaux enfants – Jacob, 3 ans, et Mégane, 6 ans – en plus d’être l’amoureuse de leur papa randonneur.  Cette famille estrienne adore parcourir les sentiers de leur région mais aussi d’ailleurs sur le globe.  Cette blogueuse à temps partiel, aussi physiothérapeute à temps presque plein, nous livrera ses secrets pour conjuguer rando et plaisir avec famille et nous fera découvrir ses sentiers coup de cœur.  Vous voulez en savoir davantage sur elle et sa famille?

Découvrez son blogue personnel famillealaventure.com